Notre projet

RAPPORT MORAL ET D’ORIENTATION 2019

 

À année particulière, assemblée générale particulière !

Exceptionnellement, cette année, nous allons faire nos travaux d’Assemblée générale en visioconférence. La convivialité n’est pas au rendez-vous mais les précautions sanitaires priment.

L’année 2020 restera marquée par la crise sanitaire que nous traversons depuis 3 mois maintenant. Le coupable - un coronavirus appelé Covid-19 - aura perturbé la vie sociale et familiale de chacun d’entre-nous, mais aussi la société en général dans notre pays et dans le monde.

Malgré cela, la Fédération Familles Rurales du Tarn continue à se mobiliser aux côtés des associations locales et des familles vivant en zone rurale et périurbaine, comme elle l’a fait tout au long de l’année 2019.

Un temps de réflexion entre administrateurs puis en concertation avec les salariés a permis l’élaboration du projet fédéral 2019 - 2022. Il en résulte une vision commune partagée entre tous. Un nouveau site internet a vu le jour avec une charte graphique et une présentation revisitées et plus dynamiques.

Nous avons accordé beaucoup d’importances au volet formation et information avec la mise en place d’ateliers collectifs sur l’informatique, à la demande de l’AG2R la Mondiale, de M2P (Midi Pyrénées Prévention), et par le biais des Points d’Accueil Numérique Itinérant. Pour ce dernier des permanences pour un accompagnement individuel viennent compléter l’offre de service.

On notera également la mise en place d’ateliers de prévention-santé initiés par notre référent territorial M2P (Midi Pyrénées Prévention). Tous ces temps de rencontre, au-delà du côté formation pour garder ou retrouver la santé, favorisent la convivialité, l’échange. Des valeurs importantes de notre mouvement sont véhiculées pour favoriser l’envie de vivre et d’agir ensemble.

Un temps fort de 2019 que je souhaite évoquer est la rencontre des adolescents tarnais de notre mouvement qui se sont retrouvés le 30 octobre 2019 au centre-ville d’Albi pour un rallye photo. A partir d’un support jeu de cartes totalement créé par des salariés de Familles Rurales, les jeunes ont pu passer un moment agréable en visitant Albi, et faire connaissance. Le bilan de la journée est très positif et favorable au renouvellement d’une action de ce type. Notre objectif est de faire du lien entre les animateurs de jeunes de nos associations locales et d’impliquer les adolescents dans les actions du réseau. Ils seront, demain, les adultes bénévoles du mouvement !

Je me tourne maintenant vers l’année 2020. Nous avions pleins de projets, qui bien sûr ont été stoppés net le 17 mars… Mais nous gardons le cap et nous nous adapterons à une nouvelle façon de travailler et de vivre.

Le secteur de l'animation en général et touristique en particulier fait face à un manque de personnel formé. De plus la demande augmente chaque année et les métiers de l’animation peuvent intéresser les jeunes. C’est pourquoi la Fédération Familles Rurales du Tarn associée à la société Jobanim (plateforme nationale de recrutement) propose de former des jeunes de 18 à 25 ans et de leur trouver un emploi à l'issue de la formation. (Formation Animateur Polyvalent)

En tant que mouvement d’éducation populaire, Familles Rurales souhaite soutenir les projets et les initiatives des jeunes. Suite à un diagnostic réalisé par une stagiaire dans notre réseau jeunesse, que l’on a croisé avec les conclusions du schéma départemental des services aux familles de la Caf du Tarn, nous pensons ouvrir un incubateur mobile de projets initiés par les jeunes du département.

Il s’adresserait à un public âgé de 11 à 30 ans et s’appellerait : INSPIR’ACTIONS. L’objectif est de valoriser les idées et initiatives des jeunes ruraux, de les former, de les ouvrir au monde professionnel par des rencontres, de les amener à prendre des responsabilités au sein du mouvement. L’animateur rencontrerait les jeunes localement et parallèlement, impulserait des actions collectives au niveau du département. Bien sûr, des sorties, des temps de loisirs ponctueront et enrichiront le tout.

Fidèle à nos valeurs d’initiative et de prise de responsabilité, nous envisageons d’ouvrir une friperie à Graulhet. Cette friperie servirait de support pour une action d’insertion socioprofessionnelle. En effet, la Ville de Graulhet a candidaté à l'expérimentation «Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée» et souhaite relever ce défi. Beaucoup de femmes sont au chômage et les métiers autour de la vente de vêtements pourraient répondre à leurs attentes.

Toujours dans un souci de créer du lien, de favoriser l’entraide entre les générations et les familles, nous sommes en cours d’élaboration d’un diagnostic de territoire pour étudier la mise en place d’un Espace de Vie Sociale (EVS) sur Marssac. Nous avons déjà une Friperie dans cette ville. L’activité Friperie favorise les rencontres ainsi qu’une grande mixité sociale et intergénérationnelle. Dans ce lieu, nous y accueillons les familles, nous les informons sur leurs droits, nous les orientons vers les services et structures appropriées. Il reste à encourager les initiatives favorisant le vivre ensemble et la prise de responsabilité des usagers. 

Pour faire face à l’éloignement de certains services, à la problématique de l’accès au soin qui se développe, à la dématérialisation des démarches administratives, nous souhaitons développer les Points d’Accueil Numérique Itinérant.

Nous avons ciblé des villages sans MSAP (Maison Service Aux Publics) ni autres structures similaires. Nous pourrions accompagner les personnes qui ne parviennent pas à réaliser certaines démarches en ligne, soit par manque d’équipement, de connexion Internet ou par incompréhension des démarches à réaliser.

Dans un souci de solidarité avec les personnes les plus isolées, nous nous positionnons pour gérer un Point Conseil Budget dans quatre localités rurales du Tarn par le biais d’une permanence régulière.

L’objectif est d’aider les familles à améliorer la gestion de leur budget, à faire face à une situation financière difficile voire à anticiper un changement de situation, un projet d’achat qui auraient un impact sur leurs ressources ou leurs dépenses.

Ce lieu serait ouvert à tous. Nous avons déjà une expérience reconnue par nos partenaires. Dans notre fédération, deux Conseillères en Economie Sociale et Familiale gèrent de l’AEB (Aide Educative Budgétaire).

Je voulais dire un mot sur le bénévolat qui pendant cette crise sanitaire a été très présent même s’il est difficile de lister toutes les actions menées.

Dans nos associations locales, vous, les bénévoles mais aussi les  salariés du Mouvement, vous êtes restés très actifs et proches des familles. Les animations traditionnelles de vos associations n’ont pu se dérouler comme avant.

Alors, vous avez réfléchi, imaginé, proposé, œuvré différemment : des appels téléphoniques pour les  personnes isolées, des courses pour les personnes âgées, et la fabrication de masques  … Vous êtes restés actifs et proches des besoins des familles de votre territoire.

Pour chaque action déployée, chaque geste donné je voulais chaleureusement vous remercier. La solidarité est une des premières valeurs de notre mouvement.

Pour Familles Rurales, chacun doit pouvoir agir en personne responsable de sa vie, de ses choix, et être acteur dans son lieu de vie. Ensemble, nous ferons du milieu rural un territoire d’avenir.