Notre projet

RAPPORT MORAL ET D’ORIENTATION 2020

 

Malgré l’assouplissement des contraintes sanitaires, les circonstances ainsi que des mesures de prudence élémentaires nous amènent une fois de plus à réaliser notre Assemblée générale avec les moyens techniques du distanciel. Néanmoins, cela ne doit pas altérer notre esprit d’efficacité et de convivialité.
Si 2020 restera marquée par la crise sanitaire qui a impactée, sur une grande partie de l’année, la vie familiale et sociale de chacun d’entre nous, elle aura également accentué les difficultés pour certains mais aussi permis de souligner le rôle incontournable et la capacité des associations pour y répondre. Ces dernières, pour certaines, ont su s’adapter afin d’accueillir les enfants des personnels soignants et pour d’autres, maintenir des liens avec les personnes isolées, fabriquer des masques ou encore proposer des activités nouvelles…


La Fédération Familles Rurales du Tarn est restée mobilisée aux côtés des associations locales en les informant au plus juste et au plus près possible sur les consignes sanitaires, sur la gestion des salariés, sur les financements possibles.
Dans le même temps, elle a poursuivi ses réflexions pour avancer dans les projets.
Paradoxe du confinement, nous avons orienté nos actions futures sur l’itinérance !
C’est ainsi que nous louons désormais trois voitures de service pour permettre aux salariés de se rendre au plus près des familles vivant en milieu rural confirmant ainsi notre spécificité de terrain.
Dans la même stratégie, nous avons également fait l’acquisition d’un fourgon aménagé en bureau itinérant. Celui-ci doit nous permettre d’aller au coeur des territoires pour proposer un Point d’Accueil Numérique Itinérant permettant d’accompagner les personnes qui ne parviennent pas à réaliser certaines démarches en ligne, soit par manque d’équipement, de réseau, soit par incompréhension des démarches à réaliser. Nous espérons ainsi aider certaines catégories de la population rurale à relever le défi du tout numérique qui bouleverse nos modes de vie.
Le Point Conseil Budget, désormais bien rodé, vient aussi en aide aux familles en divers points du département. Cela leur permet d’améliorer la gestion de leur budget, de faire face à une situation financière difficile, d’optimiser un changement professionnel ou un projet d’acquisition…
Nous allons également relever un défi éducatif en permettant aux jeunes de développer leurs curiosités, leurs capacités à échanger, à analyser et à se responsabiliser… Le projet « Inspir’actions » va permettre à ces jeunes entre 11 et 30 ans de mener à bien des projets qui leur tiennent à coeur. L’animateur se déplacera dans nos associations locales et autres villages pour aller à la rencontre de ce public.
Pour les plus jeunes, la mise en place des Colos apprenantes, grâce à un partenariat avec le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports a permis à des enfants de nos associations locales ainsi qu’à ceux de familles suivies par nos services de s’évader une semaine pour un budget minimum pour les familles.

Au cours de l’année passée, certains d’entre vous ont répondu à une enquête sur « Qu’est-ce qu’être parent aujourd’hui ? ». L’objectif est de rassembler dans un livre les paroles et les questionnements de parents ainsi que les propositions de réponses de professionnels sur la parentalité. Accompagner les parents dans leur fonction d’éducation est un réel enjeu et reste une de nos priorités.
Un nouveau défi est relevé côté social avec la création d’un temps d’accueil au sein de la Friperie de Gaillac pour des personnes souffrant de maladies psychiques. Elles bénéficient ainsi d’une demi-journée par mois hors de leur cadre habituel et dans un contexte constructif. Elles participent ainsi au tri et au rangement du linge tout en échangeant avec d’autres personnes ; ce qui est très valorisant pour elles.
L’année 2020 a accentué la prise de conscience de l’utilité de nos actions, en raison du contexte de crise sanitaire. Nous avons toute notre place en termes de lutte contre l’isolement, d’accompagnement tant des personnes fragiles que de la jeunesse, ceci afin de renforcer le lien social, tout en développant de nouvelles formes de solidarité.
L’année 2021 sera également une année riche en développement.
Nous envisageons de créer une formation d’animateur touristique pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes du Tarn, de 17 à 25 ans et de leur trouver un emploi à l'issue de cette formation. Ce parcours de pré-qualification au métier d'Animateur de Clubs et de Loisirs, (PQACL) est financé par le Conseil Régional. Il sera entièrement gratuit pour les jeunes.
De plus nous envisageons :
-de renforcer le Point Conseil Budget avec un service de Microcrédit social.
- d’ouvrir une troisième friperie dans les environs de Lavaur.
- de finaliser le livre sur « Qu’est-ce qu’être parent ? »,
- d’organiser en partenariat avec la SGI, organisme de formation, un grand tournoi inter-villages le 12 juin pour les 11-14 ans, à Valderiès. Les associations Familles Rurales sont prioritaires sur cet événement, et nous vous incitons à venir nombreux y participer.
- de renforcer la communication sur les actions de la Fédération et les associations auprès des partenaires et du grand public,
- d’élargir le réseau Familles Rurales dans le Tarn en créant ou en suscitant l’intérêt de nouvelles associations à rejoindre le Mouvement.

D’autre part, les mesures engagées par les pouvoirs publics pour contenir l’épidémie ont affecté le processus d’adhésions au Mouvement en raison du ralentissement ou de l’arrêt d’une partie de nos activités.
En 2020 la perte de près de 80 adhérents a été constatée. . Il est donc prévu d’engager une communication pour insister sur l’importance de l’adhésion en soutien à nos associations locales. Cela s’exprimera entre autres par un courrier personnalisé co-signé par la Fédération départementale et la Fédération nationale.
Dès que la situation le permettra, nous devrons remobiliser les responsables bénévoles qui ont été empêchés d’agir du fait des contraintes sanitaires, qui peuvent être découragés par la durée de la crise, et montrer des signes de lassitude et de désengagement.
Leur rôle est pourtant essentiel dans le fonctionnement du Mouvement, comme ils l’ont prouvé lors des confinements successifs en faisant preuve d’initiative, de créativité, pour répondre en proximité aux besoins des familles.
Au niveau national, la constitution du fonds d’entraide solidaire a été validée lors de la dernière Assemblée générale de la Fédération nationale pour nous donner les moyens d’accompagner les associations et fédérations les plus touchées par les conséquences de la crise. Son objectif est d’aider financièrement les associations et les fédérations les plus en difficultés pour surmonter cette épreuve et leur permettre de continuer à agir au plus près des familles lorsque la situation s’éclaircira.
Pour constituer ce fonds il a été décidé d’appeler des financements conjoints de la Fédération Nationale, des partenaires publics et privés du Mouvement ainsi que des associations et fédérations les plus solides.
Nous comptons donc sur vous, en fonction de vos capacités et de vos compétences, pour prendre part à cette mobilisation inédite au sein de notre réseau afin de maintenir notre implantation locale et fédérale auprès des familles dans les territoires les plus touchés du fait de la crise.

Un autre dossier en cours, et qui devrait être validé en Assemblée générale de la Fédération nationale à l’automne 2021, est la réforme de l’adhésion. L’objectif premier est de redonner du sens à l’acte d’adhésion, car si l’adhésion donne accès aux diverses activités et services elle est également l’expression d’un accompagnement privilégié réservé aux membres.
Elle devrait permettre d’élargir les associations et fédérations à d’autres formes d’actions collectives (SCOP, SCIC, GIE, Groupements employeurs, etc.) qui prendraient le statut de membres associés. Cela entrainerait le passage d’un système où seule la contribution financière des familles était appelée à un système s’appuyant conjointement sur les familles, les associations et les fédérations mais également sur des membres associés.

Vous avez redoublé d’inventivité ou de générosité pour faire face à la crise et répondre aux besoins des familles et en particulier des personnes les plus vulnérables. Pour tout cela, je voulais chaleureusement vous remercier car la solidarité est en effet l’une des premières valeurs de notre Mouvement.
Notre Fédération départementale du Tarn a su jusqu’à présent traverser avec résilience l’épreuve de cette pandémie grâce à la dynamique tant des bénévoles du Conseil d’administration que de celle des salariés, toutes et tous ayant su s’adapter et rester solidaires dans cette période incertaine.
A n’en pas douter elle saura rebondir d’autant mieux grâce à la qualité des objectifs qu’elle s’est fixée pour pérenniser le VIVRE MIEUX des familles de nos territoires.
Merci de votre attention.